logoriez.gif (3149 octets)
Annuaire de l'Humour Protestant et Evangélique
en association avec
petite pub perso:
location villa pour vos vacances Sud France

Vos réactions

Liens Fraternels et Amicaux

Mise à Jour du site

Ecrire votre Email puis

Vous désirez rechercher sur un mot ?

Recherche sur le site

 

coinjaune.gif (933 octets)
LES MARTYRS
ligneriez.gif (1537 octets)

* Dans un théâtre romain au début de notre ère.

Les lions délibèrent entre eux...
-"Qu'y a-t-il au programme à manger aujourd'hui?"
-"Hélas, trois fois hélas, encore des chrétiens!"
-"C'est pas possible y'a plus que ça? Avant, on avait de bons gros
romains, bien gras à souhait, bien macérés dans l'alcool comme des
grains de raisin dans un bocal d'eau de vie, bien préparés par des
bonnes vieilles orgies traditionnelles, sentant bien la drogue,
bien épicés...
le spectateur, il était heureux, le peuple était heureux...
mais avec ces chrétiens qui ne boivent pas, qui ne vont pas se
bâfrer dans les orgies, ils ne savent même pas ce qu'est faire
bonne chaire, ils sont tout maigres, chétifs comme pas possible...
en plus, ils semblent ne jamais avoir peur, la vie devient de plus
en plus dur, et le métier a de moins en moins d'intérêt, et
je ne te dis pas, la nourriture, elle n'est plus équilibrée..."

ligneriez.gif (1537 octets)
* Toute la famille, père, mère et les 4 enfants se promènent
dans le théâtre romain de Lyon.
-"C'est là, les enfants que les premiers chrétiens furent tués
pour leur foi.
C'était donc comme une salle de spectacles, et les romains,
pour essayer de faire perdre leur foi aux chrétiens, les
jetaient aux fauves...c'était un des spectacles favoris
de l'époque..."

Quelques heures après, cette même famille arrive à Orange...et
de nouveau, là, superbe, se dresse un théâtre romain...Le père
explique alors, que quand il était petit, il venait souvent avec
ses parents en vacances dans cette région,
au cause des nombreux festivals de musique ou de théâtre qui s'y
déroulaient l'été, et dit-il:
-"J'ai assisté à de superbes opéras et spectacles divers dans
ce cadre magnifique".
Sandy, le petit de 9 ans, fait soudainement une moue et porte
un regard réprobateur à son père:
-"Alors, toi-aussi, c'est vrai, tu as vu des chrétiens se
faire manger?"

ligneriez.gif (1537 octets)
*C'est Jacques un des disciples, peu de temps après la mort
de Jésus qu'on met lui-aussi en croix.

Il dit à Marie : "Marie, je veux voir Jean!"

Marie accoure vers Jean et lui dit que Jacques veut le voir
immédiatement.

Jean commence à traverser la foule quand un garde romain le voit.

Le garde lui dit: "Je te reconnais toi! Tu es l'ami de Jacques et de
Jésus de Nazareth!"

Le romain lui coupe alors un bras et le laisse repartir.

Jacques crie toujours:"Jean, Jean, viens ici, vite, dépêche-toi! tant que
je peux encore te parler"

Jean continue à avancer vers la croix.
Un deuxième romain le voit et lui dit:
"Hé, hé, hé! Je te reconnais toi! Tu es l'ami du gars sur la croix!"
Le romain lui coupe alors l'autre bras et le laisse repartir.

" Jean, Jean, dépêche-toi!"

Jean, tant bien que mal, continue à avancer vers la croix.
Un troisième romain le voit et lui dit: "Hé! toi là! Je te reconnais toi!
Tu es l'ami de ce chrétien sur la croix!"
Le romain lui coupe alors une jambe et le laisse repartir.

Jean continue à avancer par terre en se traînant avec sa seule jambe.

Il arrive enfin au pied de la croix de Jacques et lui demande "
"me voilà Jacques, je suis là, que veux-tu!"

Jacques lui dit d'un ton presque paternel:
"Jean! Je vois ta maison d'ici ! "
ligneriez.gif (1537 octets)
* Néron a décidé de fêter son anniversaire en faisant
crucifier 20000 chrétiens le long de la Via Apia.
Il donne donc quelques ordres dans ce sens, et le jour de son
anniversaire, il se paye un gros plaisir en paradant sur son char doré
entre les milliers de crucifiés.
Tout-à-coup, au km 35, il entend un des punaisés qui murmure un
truc inaudible.
Il arrête son char et lui demande de parler plus fort.
Le type a tellement de sang dans la bouche que sa voix se noie
dans un gargouillis affreux.
Il demande donc qu'on lui amène une échelle ( il veut vraiment entendre
ce que l'homme veut lui dire. )
On lui amène donc l'échelle, il la pose contre la croix et il monte.
Une fois son oreille tout près de la bouche du supplicié,
il lui ordonne:
- Allez, répète. Et le pauvre de chantonner à moitié mourrant:

- "Joyeux anniversaire, Joyeux anniversaire..."
ligneriez.gif (1537 octets)

sommaire.gif (2422 octets) ecrivez.gif (2779 octets)

Copyright J.Moreau